Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Langage Stéphanois

Archives

Pages

17 mars 2013 7 17 /03 /mars /2013 08:00

Mathieu-Riboulet---Les-oeuvres-de-misericorde.jpgLes œuvres de miséricordes (aussi appelées œuvres de miséricorde corporelle), au nombre de sept, décrivent des principes moraux auxquelles tout chrétien doit se conformer : donner à manger à ceux qui ont faim, donner à boire à ceux qui ont soif, vêtir ceux qui sont nus, loger les pèlerins, visiter les malades, visiter les prisonniers et ensevelir les morts. 

 

Ces commandements dont le bon sens n’est pas mis en doute en terre de culture chrétienne ont été représentés dans un tableau du Caravage que l’on peut admirer à Naples. Pas facile d’en imaginer une scène cohérente, fut-ce sur une grande toile de 3,9m x 2,6m. L’huile mérite d’ailleurs une étude attentive pour en trouver le sens.

 

Ces œuvres constituent la colonne vertébrale du livre de Mathieu Riboulet, dont il se plait à modifier les termes et qui deviennent sous sa plume ‘battre les morts’, ‘peindre ceux qui sont nus’, etc. Le narrateur nous entraîne en Allemagne, pour comprendre l’histoire de ce pays dans la découverte des corps. Par trois fois en moins de 75 ans la France et l’Allemagne se sont livré bataille, enfouissant des monceaux d’os humains dans les plaines. Pendant des décennies coucher avec les Boches, a constitué me summum de l’ignominie ; dans ces temps de paix, les pénétrations en territoire allemand ont pris une toute autre forme. 

Logo Aime1

Fascinés par les tableaux du maître italien, le narrateur explore les corps dans leur nudité, échange du plaisir avec Andreas ou Tajdîn, dans une grande liberté de ton et de pensée. Quand on se rappelle que les homosexuels ont également payé un lourd tribut à la barbarie nazie (ils portaient le triangle rose, le Rosa Winkel) on s’interroge sur la haine si présente au cours des siècles, sur le bourreau dont le corps honni recèle sa part de sensualité et d’amour.

 

C’est un livre étonnant, inclassable, entre le roman, l’essai et la catharsis.


Partager cet article

Repost 0
Published by Tioufout - dans Livres
commenter cet article

commentaires