Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Langage Stéphanois

Archives

Pages

20 avril 2010 2 20 /04 /avril /2010 08:26

noelle-revaz-efina.jpgPremier contact avec l’œuvre de Noëlle Revaz : Magnifique !

 

Pourtant, cela avait commencé avec difficulté. L’héroïne, à l’occasion d’une pièce de théâtre reconnaît T, un acteur à la brillante carrière et à la tumultueuse vie sentimentale avait lequel elle a entretenu une correspondance épistolaire, d’une seule lettre. Restreindre l’acteur à son initiale, T, comme théâtre ou toi, me paraissait affecté.  Au fil des pages, l’histoire m’a enveloppé.

 

Noëlle Revaz nous fait découvrir par petite touches ce qui a lié T et Efina, l’héroïne,

 

L’écriture, avec un détachement travaillé, me donne l’impression d’assister au récit de loin, depuis le poulailler. Parfois, les phrases ressemblent aux didascalies qu’ont trouve au début des scènes de théâtre pour indiquer le décor, le contexte ou certain jeu attendu. Le texte se renouvelle perpétuellement en rentrant dans les pensées et dans le ressenti d’Efina et de T ; on y dérive comme sur un lac tranquille dont les eaux pourraient à tout moment se creuser et retourner notre esquif.

 

Les lettres que s’échangent les personnages principaux, qu’elles soient réelles ou imaginaires, nous permettent de remonter dans le passé et de parcourir le futur, sans que le lecteur ne puisse jamais se reposer sur la linéarité du temps, ni reconnaître le présent. Le vrai et le faux s’estompent en un camaïeu de sensations.

 

Ce roman m’a beaucoup séduit.

 

Cliquer ici pour consulter les autres livres / auteurs de ce blog.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Tioufout - dans Livres
commenter cet article

commentaires

mama 14/05/2010 16:49


cela donne envie


Géraldine 04/05/2010 23:10


J'ai déjà remarqué que je n'étais pas formatée pour les romans édités chez gallimard... Tendance trop intellectuelle peut-être ???


JM 24/04/2010 12:19


Juste un petit hello d'un salon d'aéroport. Suel beau blog. Un peu en jachère depuis quelques semaines non?