Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Langage Stéphanois

Archives

Pages

23 novembre 2011 3 23 /11 /novembre /2011 08:10

Guillaume-Musso---La-fille-de-papier.jpgTom Boyd, auteur de deux romans au succès international, déprime et ne parvient pas à écrire le dernier tome de sa trilogie. Ses deux amis les plus proches, Carole, policière au LAPD, et Milo son agent, tentent en vain de l’aider sans réussir à lui faire oublier sa séparation récente avec la pianiste Aurore Valancourt. Les ennuis s’accumulent et l’écrivain sombre dans la dépendance médicamenteuse. Les lettres nombreuses de ses lecteurs passionnés qui lui témoignent de la force de ses histoires et de l’influence qu’elles ont eu sur leur vie, s’entassent sans effet.

 

Suite à une erreur d’impression, son deuxième livre s’arrête brusquement page 266, sur une phrase elle-même inachevée « je t’en supplie, hurla-t-elle en tombant »de l’héroïne Billie ; une jeune fille nue apparaît alors sur la terrasse de l’auteur. Elle affirme se nommer Billie et être tombée du roman ; elle connaît tout de la vie de l’héroïne, y compris ce qui n’a jamais été publié et dont Tom Boyd se sert pour donner une cohérence à ses personnages. Selon toutes apparences la jeune femme semble donc bien être l’incarnation de Billie. Elle va bouleverser la vie de Tom et ils vont vivre une aventure fantastique qui mêle habilement fiction et réalité.

 

Je ne tiens pas Guillaume Musso en haute estime littéraire ; il m’a toujours semblé plus désireux de faire du chiffre de vente que de bons livres : on pourrait me rétorquer que les bons livres sont ceux qui se lisent ou que cette notion n’est pas absolue. J’en accepte la critique.

 

Je me dois de reconnaître que j’ai vraiment beaucoup aimé ce roman : sa structure s’approche de la perfection, son style emporte sans afféterie le lecteur et le maintient aisément dans l’histoire. Le roman aborde, notamment, le thème de la création littéraire, de l’inspiration, du lien entre l’auteur et ses personnages. Les écrivains affirment parfois que leurs héros ont une vie propre, que le roman échappe parfois au dessein initial. Ceux qui ont écrit, même modestement, savent à quel point cela est vrai.

 

Logo Aime1

 

La fille de papier m’a apporté un réel bonheur de lecture.

 

Cliquer ici pour consulter les autres livres / auteurs de ce blog

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Tioufout - dans Livres
commenter cet article

commentaires

Géraldine 30/11/2011 21:48

Je suis étonnée de voir un homme lire ce livre. Je ne sais pas, j'ai l'impression que mes lectures de musso s'adressent plus a des femmes. mais tant mieux, c'est chouette de que la blogo rende à
Cesar ce qui lui appartient. Car pour moi, Musso ne cherche pas particulièrement à faire des livres qui rapportent, mais à écrire des livres qui plaisent à ces lecteurs. Et il s'avère que ces
livres rapportent !

Friskette 23/11/2011 21:29

Et si je brûle le papier que devient la fille?