Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Langage Stéphanois

Archives

Pages

14 mars 2009 6 14 /03 /mars /2009 09:50

Par une soirée d'été, la table, revêtue d'une nappe blanche, croule sur les victuailles, à l'abri des branches d'un vieux sycomore qui ombrent la tablée encore pour une petite heure. Bientôt, les lampions dispenseront une lueur changeante et douce qui se reflètera dans les yeux que la gaité et l'alcool auront rendus brillant.   

Voir l'origine des désirs théicoles sur
Désirs Théicoles : Poésie et loufoquerie autour d’une tasse de thé

Repost 0
Published by Tioufout - dans Désir Théicole
commenter cet article
13 mars 2009 5 13 /03 /mars /2009 08:50

Les hippocampes pourraient pousser des esprits pisse-vinaigre à douter de la théorie de l'évolution tellement ces animaux sont une merveille de créativité et sans équivalent dans le règne marin.

Alors, pourquoi ne pas les amadouer (leur penchant premier étant bien sûr l'ignorance de la race humaine), et se balader avec eux?

Voir l'origine des désirs théicoles sur
Désirs Théicoles : Poésie et loufoquerie autour d’une tasse de thé

Repost 0
Published by Tioufout - dans Désir Théicole
commenter cet article
12 mars 2009 4 12 /03 /mars /2009 08:50

Le gourmet solitaire a été publié en 1997 au Japon par Jirô Taniguchi. La manga raconte le parcours gastronomique dans Tokyo et ses environs d’un homme qui fait de l’import / export. On y retrouve le superbe style graphique de Taniguchi, les dessins en noir & blanc qui fourmillent de détails.

Le gourmet solitaire raconte à la première personne une vingtaine de scénettes. Chacune est associée à un quartier de Tokyo ou une ville proches et qui en décrit la ou les spécialités culinaires. La promenade dans cet environnement est plaisante pour qui aime manger ou cuisiner ou simplement pour qui s’intéresse à la culture japonaise.

Le gourmet solitaire intègre les caractéristiques graphiques et narratives des mangas qui feront le succès de Taniguchi en France et notamment Quartier lointain, Le journal de mon père. Aventures lentes et poétiques vues à travers le regard d’un homme d’une quarantaine d’années. On est bien loin des histoires violentes ou niaises et souvent dessinées à la va-vite des mangas qui pullulent.

Repost 0
Published by Tioufout - dans BD et Manga
commenter cet article
11 mars 2009 3 11 /03 /mars /2009 17:00

La réintroduction des loups dans nos montagnes fait s'affronter partisans d'une nature échappant à l'absolu contrôle de l'homme et les éleveurs qui refusent au carnassier le prélèvement de quelques brebis, agneaux ou moutons.

Le loup se moque bien des frontières (et notamment entre la France et l'Italie). Cela vaut bien le sacrifice de quelques bêtes domestiquées alors que l'homme fait disparaître chaque jour des espèces sauvages.

Voir l'origine des désirs théicoles sur
Désirs Théicoles : Poésie et loufoquerie autour d’une tasse de thé

Repost 0
Published by Tioufout - dans Désir Théicole
commenter cet article
10 mars 2009 2 10 /03 /mars /2009 09:00

Le colibri est, semble -t-il, le seul oiseau capable de voler vers l'arrière (en vol quasi stationnaire). Je m'imagine, par une chaude matinée, caché à l'abri d'un rideau de feuillage, attendant qu'un colibri s'approche de la fleur obligeamment située dans l'axe de mon regard. J'espère que je pourrais alors saisir ce moment fugace où l'oiseau remonte le temps.

Voir l'origine des désirs théicoles sur
Désirs Théicoles : Poésie et loufoquerie autour d’une tasse de thé

Repost 0
Published by Tioufout - dans Désir Théicole
commenter cet article
9 mars 2009 1 09 /03 /mars /2009 08:50

Réalisé par Sam Mendes en 2008.

Avec Kate Winslet, Leonardo DiCaprio, Michael Shannon.

Les Noces Rebelles (Revolutionary Road) racontent l’histoire de Frank et April Wheeler, dans l’Amérique des années 50. Ce couple a bâti sa relation sur le souhait de toujours réaliser ses rêves, de ne rien concéder à la routine.

Ils emménagent sur Revolutionary Road, une maison coquette. Rapidement sous l’histoire idéale percent des frustrations et les rêves abandonnés. Dans l'Amérique de l'après-guerre, on assiste à l’étouffement de la vie de femme mariée. L’homme, renonçant à ses rêves, va préférer faire carrière dans la société, où son père travaillait.

Le film tient beaucoup aux deux acteurs principaux et ils incarnent magnifiquement leurs personnages à la dérive. 

Film conseillé ! 
Repost 0
Published by Tioufout - dans Cinema
commenter cet article
8 mars 2009 7 08 /03 /mars /2009 15:12

Ce désir est inspiré par un voyage dans l'île de la Réunion. Les coulées de la lave du Piton de la Fournaise coulent jusque dans la mer (par exemple la plage de Sainte-Rose). J'aimerais qu'elles en rejaillissent, grandioses, à la nuit tombée, en lançant des étincelles aux étoiles.

Voir l'origine des désirs théicoles sur
Désirs Théicoles : Poésie et loufoquerie autour d’une tasse de thé

Repost 0
Published by Tioufout - dans Désir Théicole
commenter cet article
7 mars 2009 6 07 /03 /mars /2009 14:19

Les grappes bien mures sont dans les cuves et, comme dans l'ancien temps, pieds nus, je presse le raisin ; le ressenti de ce jus frais coulant entre mes orteils et me montant aux genoux est divin. Par la suite, je ferai honneur à la Divine bouteille et la nuit se poursuivra en des bacchanales endiablées! Gloire à Bacchus!

Voir l'origine des désirs théicoles sur
Désirs Théicoles : Poésie et loufoquerie autour d’une tasse de thé

Repost 0
Published by Tioufout - dans Désir Théicole
commenter cet article
2 mars 2009 1 02 /03 /mars /2009 08:55

Enfin ! J’ai lu beaucoup de livres d’Amélie Nothomb et s’ils reposent souvent sur une idée originale et intéressante, ils me laissent souvent sur ma faim.

Alors, disons le tout de suite j’ai beaucoup aimé Acide Sulfurique. Amélie Nothomb y déploie son art du dialogue et décrit une réalité contemporaine qui mérite son questionnement.

Acide sulfurique décrit une émission de télé réalité, nommée Concentration, qui reprend les principes des camps de concentration Nazis. Les participants sont raflés dans les rues ; certains sont retenus pour devenir prisonniers, d’autres accèderont au rang peu enviable de kapos (ces surveillants des prisonniers des camps nazis recrutés parmi ces mêmes prisonniers). La mort devant les caméras attend les prisonniers, sans possibilité d’y échapper.

Dans ces conditions inhumaines, quelque chose va se nouer entre la kapo Zdéna et la prisonnière Panonnique. On admirera au passage qu’Amélie Nothomb poursuit brillamment sa création de noms originaux pour ses personnages.

Je ne vais pas déflorer le déroulement de l’histoire. Ce roman constitue l’évolution ultime de la télé-réalité qui déferle sur les chaînes de TV. Chacune plus violente, voyeuse, dérangeante ou trash que la précédente. C’est un peu comme si le téléspectateur s’étant habitué à un certain niveau de malsain, il lui en fallait plus pour attirer son attention et donc vendre la publicité que sous-tendent toutes ces émissions. Le parallèle n’est pas absurde avec des substances prohibées qui accoutument le malade qui en demande toujours plus pour assouvir ses pulsions ou ses besoins.

Dans Acide sulfurique, Amélie Nothomb pose aussi la question de la responsabilité première des producteurs et des téléspectateurs. C’est un truisme que d’affirmer que si les téléspectateurs ne regardaient pas une émission, cette dernière s’arrêterait. Mais cela suffit-il pour les rendre les seuls responsables des programmes télévisés malsains ? Sûrement pas. Celui qui diffuse un contenu (texte, image, émission) en est responsable ; plus le moyen de diffusion est massif, plus la responsabilité du contenu est grande.

Imaginez que je diffuse sur ce blog des messages racistes, pornographiques ou pédophiles. Qui serait le plus responsable, celui qui consommerait de façon volontaire ou passive ces messages où moi?

L’entame (qui est aussi la quatrième de couverture) de Acide Sulfurique est un modèle du genre que je vous fait partager : « Vint le moment où la souffrance des autres ne leur suffit plus. Il leur en fallut le spectacle »

Voir aussi :
Le fait du prince - Amélie Nothomb
Attentat – Amélie Nothomb
Les combustibles – Amélie Nothomb

Repost 0
Published by Tioufout - dans Livres
commenter cet article
1 mars 2009 7 01 /03 /mars /2009 12:59

Le soleil aveugle les marchands et les chalands qui déambulent dans les rues du Caire. Au loin, la silhouette des pyramides. Je me vois assis par terre, un scribe parmi des dizaines, laissant sur le papyrus les mots des autres … et parfois les miens.

Voir l'origine des désirs théicoles sur
Désirs Théicoles : Poésie et loufoquerie autour d’une tasse de thé



Repost 0
Published by Tioufout - dans Désir Théicole
commenter cet article