Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Langage Stéphanois

Archives

Pages

3 décembre 2009 4 03 /12 /décembre /2009 08:40
Un vacher possède deux bidons vides; l'un peut contenir 3 litres et l'autre 5 litres.
 
Au moment de la traite de son troupeau, il veut parvenir à mesurer exactement 4 litres.

Comment s'y prend-il?

Vous pouvez poster vos propositions de réponses dans les commentaires. Pour ceux qui cherchent, attention, les commentaires peuvent contenir la réponse!
Repost 0
Published by Tioufout - dans Charade et Enigmes
commenter cet article
2 décembre 2009 3 02 /12 /décembre /2009 08:19

J'ai pris en compte les commentaires que j'ai reçus et je viens de remettre massivemrnt à jour la page du dictionnaire Gaga  pour les lettres de A à F. J'ai juste omis les mots issus de l'argot


La langue est vivante. Ce dictionnaire est le fruit de ma mémoire. Vos commentaires et vos propositions d'autres mots sont les bienvenus.
Repost 0
Published by Tioufout - dans Gaga
commenter cet article
30 novembre 2009 1 30 /11 /novembre /2009 08:35

Je pensais me lasser de Lhassa. Lorsque mon avion d’une petite compagnie quasi inconnue avait touché le sol à Katmandou, j’imaginais que ce pèlerinage sur les traces de mon père, du Népal au Tibet, m’ennuierait rapidement.

 

Le côté « Peace and Love mon frère »  dont il ne cessait de s’enthousiasmer à la fin des repas dominicaux m’énervait et je le montrais. Comment créer de la richesse par la simple magie de fleurs dans les cheveux ? Comment libéraliser le marché, seul vecteur de croissance pour les pays du sud, en fumant des joints allongés sur des nattes ? Comment aimer librement entourés par le sida et les maladies exotiques et contagieuses ?

 

J’avais accueilli ce séjour dans l’Himalaya, dont il m’avait fait présent pour fêter mon diplôme, avec la bienveillance légèrement moqueuse qu’on a parfois pour une vieille tante qui nous offre un ballotin de chocolats de la maison Machin, qui était la meilleure il y a trente ans ! J’y voyais surtout l’occasion de me balader sous les plus hauts sommets du monde et de me la couler douce.

 

Aujourd’hui, dix ans plus tard, mon père revient me voir chaque printemps dans mon monastère de Lhassa. J’y vis modestement, vêtu en toutes saisons d’une robe safran,  qui ne va pas bien à mon teint pâle. J’y consacre mon existence à méditer sur le monde et à prier pour que le peuple tibétain retrouve la liberté. J’écris les chemins de lumière qui mènent au nirvana et j'espère une meilleure réincarnation pour mon prochain passage sur Terre.

 

Mais non, je rigole, je suis devenu trader et je me gave grave de thunes !


Voir l'origine des désirs théicoles sur Désirs Théicoles : Poésie et loufoquerie autour d’une tasse de thé

Repost 0
Published by Tioufout - dans Désir Théicole
commenter cet article
28 novembre 2009 6 28 /11 /novembre /2009 08:44

Le lecteur attentif de ce blog aura, sans doute, remarqué qu’il y a peu j’ai chroniqué le tome 4 des aventures d’Harry Potter. Autant le reconnaître, je suis dans ma période magie et sorciers et je m’attaque au cinquième opus.

 

Pour la première fois je me suis ennuyé avec cette histoire. Le livre, littéralement, me tombait des mains tant il était lourd. Trop de pages, trop de mots, trop de blabla ; une action délayée et étirée.

 

Après la rencontre après Voldemort au tome précédent, Harry Potter va devoir faire face au regain de pouvoir du méchant sorcier. Le professeur Snape lui apprendra « l’occlumency », à fermer son esprit à tout esprit extérieur. Sera-ce suffisant ? Parviendra-t-il à mettre la main sur l’arme que détient le Ministère de la Magie et que convoite son ennemi ? Mystère, mystère (enfin pas bien grand quand même).

 

Un livre malheureusement à lire pour ne pas rompre le fil de l’histoire, mais j’espère que l’auteur sera plus inspirée dans l’avant dernier tome de la série. Je suis chaud ! Un ou deux livres pour me changer les idées et je repars à la conquête du prince de sang mêlé.


Cliquer ici pour consulter les autres livres / auteurs de ce blog.

Repost 0
Published by Tioufout - dans Livres
commenter cet article
26 novembre 2009 4 26 /11 /novembre /2009 08:25

Voici une énigme que je dois à Cédric.

Sur une table sont posées 100 pièces identiques, 10 côté pile et 90 côté face. Il n’y a pas moyen de distinguer le côté pile du côté face autrement que part la vue.

 

Comment fera un aveugle pour former 2 tas de pièces contenant exactement le même nombre de pièces côté pile.


Vous pouvez poster vos propositions de réponses dans les commentaires. Pour ceux qui cherchent, attention, les commentaires peuvent contenir la réponse!
Repost 0
Published by Tioufout - dans Charade et Enigmes
commenter cet article
25 novembre 2009 3 25 /11 /novembre /2009 08:55

 La jungle épaisse m’oppresse. La canopée, à plus de 40 mètres de haut, ne laisse filtrer qu’une faible lumière. Même mon chien, pourtant si curieux d’habitude, trotte près de moi et ne s'éloigne pas les abords de la piste.

 

Soudain, un feulement retentit, puissant et rauque. Le son semble provenir de la petite colline que la piste va bientôt contourner par l’ouest. Mon chien se met à l’arrêt puis détale comme si ce bruit réveillait la mémoire de vieux jeux ou d’anciennes joies. A la réflexion, je doute cependant que dans le square propret où je l’ai si longtemps promené il ait beaucoup noué d’affinités avec des tigres.

 

Mu par le désir de soulager ma conscience envers mon vieux compagnon, dont j’avoue que la constante et veule présence me pèse, je m’aventure dans ses pas. Près d’un trou d’eau parsemé d'algues verdâtres, je retrouve l’artiste du feulement, allongé sur le dos, les quatre pattes en l’air. A ma vue, il se redresse et court vers moi. Je crois ma dernière heure arrivée et tente en vain de me remémorer une prière ou de lancer au ciel ingrat une phrase dont la fulgurance traversera les siècles. Je décide plutôt de prendre la fuite.

 

Le tigre me rattrape et me voici bientôt dans la ridicule position d’une torture retournée. Mais ne voila-t-il pas qu’il se met à me lécher, à me faire la fête en lançant des jappements brefs et aigus de petits chiots. Aller tigrou lui lance-je, suis moi ; tu feras mieux à mes côtés que ce vieux braque.


Voir l'origine des désirs théicoles sur Désirs Théicoles : Poésie et loufoquerie autour d’une tasse de thé

Repost 0
Published by Tioufout - dans Désir Théicole
commenter cet article
22 novembre 2009 7 22 /11 /novembre /2009 08:46

Depuis plusieurs mois, en arpentant les rayons de la médiathèque, je tombais régulièrement sur La joueuse de go de Shan Sa. L’alternative me semblait la suivante : Soit ce livre, peu intéressant, ne s’enorgueillissait d’aucun emprunt, soit il restait obstinément à m’attendre, convoquant la magie pour disparaître de la vue des autres lecteurs. Aussi improbable que cela soit, j’optais pour la deuxième solution et offrais à ce livre les honneurs de ma table de chevet.

 

Ce livre se déroule en Mandchourie, au début des années 30, alors occupée par les troupes japonaises. L’empereur de Chine y règne mais sans pouvoir.  Une lycéenne, rejoins régulièrement la place des Mille Vents pour y disputer des parties de go, qu’elle remporte sans difficulté.  Dans ce milieu masculin, elle a conquis sa place par son comportement respectueux et par sa technique irréprochable.

 

Un officier japonais, déguisé en chinois pour se fondre dans la foule et surprendre les comportements séditieux, se présente pour défier la lycéenne sur le damier. Leur affrontement symbolisera cette Mandchourie qui lutte contre l’envahisseur, à l’instar du jeu de go, qui fondamentalement est une affaire de domination et de territoire.

 

La lycéenne découvre aussi les plaisirs de la chair avec Min un étudiant chinois, plus âgé qu’elle, tout en étant aussi éprise de Jing son camarade de classe. La encore, se déroule un ballet de sentiments, de jalousie, de découverte, de domination, d’enfermement, de faux-semblant, comme dans la conquête du damier.

 

Sans être un chef-d’œuvre, 'La joueuse de go' permet de passer un bon moment et nous plonge dans un monde étranger en temps, lieu et coutumes ; On peut faire confiance à Shan Sa, romancière pékinoise d’origine, pour que ses descriptions reflètent la réalité. C’est sans doute un élément de succès qui emmène le lecteur à rentrer avec autant de facilité dans le roman.

 

Ce livre m’a aussi permis de comprendre les rudiments du jeu de go, né en Chine il y a plusieurs millénaires et importé ensuite au Japon. ; Je me suis initié sur internet pour en balbutier les bases : ce jeu paraît d’une grande richesse sous une apparente simplicité.

Cliquer ici pour consulter les autres livres / auteurs de ce blog.

Repost 0
Published by Tioufout - dans Livres
commenter cet article
19 novembre 2009 4 19 /11 /novembre /2009 08:18

Réalisé par Radu Mihaileanu en 2008 avec Mélanie Laurent, Aleksei Guskov, Dimitry Nazarov.

Télérama n’a pas aimé ce film alors je me suis dit que soit c’était un bon nanar soit il plairait au grand public. Je suis allé vérifier cette hypothèse et me voilà face à une apparente contradiction : J’ai passé un bon moment et je recommande d’aller le voir, mais l’analyse plus fine de chacune de ses composantes ne l’avantage pas.

 

L’histoire est celle d’un chef d’orchestre russe que le régime de Brejnev a humilié et déchu. 30 ans plus tard, il tente de remonter un orchestre pour venir donner un concert à Paris en se faisant passer pour l’orchestre du Bolchoï.  Il exige de jouer avec Anne-Marie Jacquet, une violoniste solo, à laquelle il voue une admiration toute particulière.

 

Les clichés s’amoncellent : la Russie en délabrement et les communistes de l’ancien régime, les gitans voleurs et roublards, la direction du théâtre du Châtelet imbu de son pouvoir et soumis à la pression financière, les Russes ivrognes, les juifs commerçants, le PCF en déliquescence et j’en passe. Le film s’apparente parfois à de la bonne grosse farce et ne s’embarrasse pas de vraisemblance.

 

Pourtant, je suis ressorti de la séance avec une gaîté au cœur,  sans m’être ennuyé pendant les deux heures de projection et en conseillant ce film. Paradoxal ? Certes. Ou peut-être pas : on peut tenter maintes explications des messages sous-jacent et des intentions de l’auteur mais ce film ne veut rien d’autre que nous divertir, pas nous faire réfléchir.  Il résiste à l’analyse car il ne s’y soumet pas.

 

Je crois surtout que ce qui sauve ce film c’est la musique qui l’enveloppe, le baigne et le porte. Schubert rivalise de beauté avec Tchaïkovski et son merveilleux concerto en ré pour violon et orchestre, qui nous embarque et conclut le film en apothéose. La musique mériterait le prix d’interprétation !

Repost 0
Published by Tioufout - dans Cinema
commenter cet article
18 novembre 2009 3 18 /11 /novembre /2009 08:43

Je n’ai jamais su résister à la tentation. Depuis le début du voyage, je goûtais à toutes les sucreries, j’expérimentais toute la palette de la gastronomie locale, même les boulettes dont le piquant de la sauce cachait probablement la médiocrité de la viande.

 

Mes valises débordaient d’étoffes chamarrées, de sculptures en bois, de déesses en bronze, de colifichets, de bijoux en or, de colliers en argent, d’ustensile de cuisine que jamais je n’utiliserai.

 

Alors évidemment, lorsque je vis ce Bouddha, riant à pleines dents de contentement, alangui au milieu du temple, je ne pu m’empêcher de sauter à pieds joints sur son ventre fort proéminent et rebondi. Je sautai et sautai encore sans que l’effroi des passants et des fidèles ne ternisse mon bonheur. La vie est finalement bien belle pensai-je sans douter un instant que ce Bouddha approuve mon désir éperdu de liberté et de jouissance de l’instant.

 

Pris d’un fou rire qui me nouait le ventre je finis par revenir sur la terre ferme. Je me rechaussai et poursuivis ma route, m’arrêtant bientôt pour déguster une nouvelle pâtisserie.

 

Voir l'origine des désirs théicoles sur Désirs Théicoles : Poésie et loufoquerie autour d’une tasse de thé


Repost 0
Published by Tioufout - dans Désir Théicole
commenter cet article
17 novembre 2009 2 17 /11 /novembre /2009 08:28

Voici une nouvelle charade à tiroir dans l'univers d'un art créatif!


Mon premier éprouve de la passion

Mon deuxième passe le week-end à poil

Mon troisième ramasse des olives

Mon tout évoque un certain retour à la terre




Vous pouvez poster vos propositions de réponses dans les commentaires. Pour ceux qui cherchent, attention, les commentaires peuvent contenir la réponse!
Repost 0
Published by Tioufout - dans Charade et Enigmes
commenter cet article