Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Langage Stéphanois

Archives

Pages

6 janvier 2010 3 06 /01 /janvier /2010 08:30

A vous les lecteurs de ce blog, à vous tous les visiteurs fidèles ou occasionnels, à vous dévoreurs de livres et tourneurs de pages, à vous qui savez la difficulté d’écrire, à vous les fous de désirs, à vous les théinomanes, à vous les amoureux des thés verts ou les adorateurs des thés épicés et sucrés, à vous les découvreurs de peuples, de paysages et de cultures, à vous les garagnas de Sainté qui ont bien pitanché pour le réveillon, à vous tous enfin je souhaite une bonne et excellente nouvelle année !

 

Je vous souhaite de profiter de chaque instant de cette vie et de ne pas remettre à demain les félicités atteignables aujourd’hui. A l’illusoire bonheur absolu, je vous souhaite une multitude de petites joies et de bonheurs du moment.

Repost 0
Published by Tioufout
commenter cet article
5 janvier 2010 2 05 /01 /janvier /2010 08:29

harry potter and the half blood prince 2Et de six! Plus qu’un! Ce sixième volume des aventures d’Harry, d’Hermione et de Ron renoue avec le suspens, avec une histoire bien construite, avec un dynamisme dans le récit qui manquait cruellement au cinquième opus.

 

Les héros sont plus vieux d’une année. L’auteur leur fait poursuivre la découverte de l’amour, en tout bien tout honneur bien entendu, les demoiselles ne dévoilant leurs charmes qu’en classe.

 

Harry Potter, fort opportunément, se retrouve en possession d’un livre de potions ayant appartenu à Half-Blood Prince. Le mystère de cette personne ne sera naturellement levé qu’en toute fin de volume. Pour une fois, ce tome rompt avec la fin traditionnelle à laquelle nous nous étions habitué, et je dois bien avoué que ce livre se distingue, quoique que modestement, avec bonheur des histoires par trop répétitives que J.K. Rowling nous avait jusqu’alors données à lire.


Cliquer ici pour consulter les autres livres / auteurs de ce blog.
 
Repost 0
Published by Tioufout - dans Livres
commenter cet article
28 décembre 2009 1 28 /12 /décembre /2009 08:30

jacl kerouac on the road 3Jack Kerouac ! Qui n’a jamais entendu parlé de Jack Kerouac et de son livre On the road (Sur la route en français) ? Bizarrement, j’ai longtemps cru que l’auteur était bien de chez nous et plus précisément de Bretagne.  La terminaison sonore de son patronyme n’est probablement pas étrangère à ma bévue. Jack Kerouac est pourtant né dans le Massachusetts, à Lowell, bien que s’appelant Jean-Louis Kerouac, descendant d’une famille canadienne ayant des racines en Bretagne (ouf, l’honneur est sauf !).

 

Ce livre fait partie de ces monuments de la littérature qui marquent une époque, un pays ou une culture. On lit souvent des tas de bouquins inintéressants, mal écrits, au scénario bancal ou bâclé, au style quelconque et l’on passe à côté des livres importants qui ont changé le monde et véhiculent des pensées essentielles.

 

On the road est ancré dans les Etats-Unis de l’après deuxième guerre mondiale. Il décrit les aventures de jeunes gens fascinés par les grands espaces, par le nomadisme, par l’esprit de liberté que le pays offrait alors. Sal Paradise, le héros, veut de venir écrivain ; son ami, Dean Moriarty aspire seulement à vivre autant que possible (carpe diem). Ils vont parcourir les villes du Sud, endormies et rudes, les cités industrieuses du Nord et de l’Est, les étendues désertiques de l’Ouest, à la recherche du rêve américain, de la réalisation de leurs envies du moment. La drogue, le sexe et la musique ne sont jamais bien loin.

 

Les rencontres sont au cœur de leur parcours réalisé majoritairement en auto-stop, à une époque ou les portières des pick-up ne se fermaient pas automatiquement à clef.  Il est frappant de constater combien les discussions qui en résultent sont exemptes de matérialisme ou d’ambition. L’idéologie brille par son absence ou alors il s’agit de la seule recherche d’une vie pleine et sans contraintes.


On the road décrit une expérience de vie; il est assez long à lire en anglais et il ne faut pas se laisser rebuter par sa densité.  Il faut, au contraire, se laisser porter avec les personnages et se couler dans leur mode de vie ; il faut voir par leurs yeux et ressentir par leurs sens. Alors la route sera belle.

Cliquer ici pour consulter les autres livres / auteurs de ce blog.


Repost 0
Published by Tioufout - dans Livres
commenter cet article
26 décembre 2009 6 26 /12 /décembre /2009 20:27
Les fêtes sont là ... moi je n'y suis plus, le blog reprendra vie demain !

A bientôt
Repost 0
Published by Tioufout
commenter cet article
18 décembre 2009 5 18 /12 /décembre /2009 08:14

Je possède une ferme avec des vaches et des poules. En tout, j’ai compté 60 yeux et 86 pattes.

 

Combien ai-je de vaches et combien ai-je de poules ?


Vous pouvez poster vos propositions de réponses dans les commentaires. Pour ceux qui cherchent, attention, les commentaires peuvent contenir la réponse!
Repost 0
Published by Tioufout - dans Charade et Enigmes
commenter cet article
17 décembre 2009 4 17 /12 /décembre /2009 08:23

 La sueur forme de petites gouttelettes à la naissance de ma poitrine. Les rais de soleil, que parfois la glycine laisse transpercer, les irisent et créent des dizaines de petits arcs-en-ciel. J’étends mes jambes dénudées sur la table basse et effleure le verre de citronnade encore frais que Patrick m’apporta il y a peu. Il remporte haut la main le titre de meilleur expert en boissons rafraîchissantes pour tout le département.

 

Le bruissement des bambous, qui s’inclinent lentement sous le vent, entraîne mon esprit à des divagations en terre vietnamienne, dans une chambre moite où je me réveillais en nage, la brise jouant avec les stores vénitiens.

 

Malgré l’inconfort de ce fauteuil en rotin, dont les fines tiges pourtant tressées fin aiguillonnent mes fesses, je peux demeurer de longues heures à y rêvasser et à y prendre d’insensées positions. Une attraction viscérale m’y attache. J’aime par-dessus tout frotter les tiges sous mes doigts et pressentir la force contenue dans leur cambrure.

 

"Emmanuel ! Emmanuel ! "

 

Patrick m'appelle; Je dois vous laisser.

Voir l'origine des désirs théicoles sur
Désirs Théicoles : Poésie et loufoquerie autour d’une tasse de thé

Repost 0
Published by Tioufout - dans Désir Théicole
commenter cet article
16 décembre 2009 3 16 /12 /décembre /2009 08:17

viviane-chocas-bazar-magyar.gifViviane Chocas réussit à nous parler de la Hongrie au travers de ses spécialités culinaires. La Hongrie que ses parents ont fuit lors des évènements de 1956 a été bannie de l’univers familiale, comme une honte, tant que le communisme y régna.

 

La chute du mur de Berlin et le vent de liberté qui souffla sous les anciens dominions de feu l’URSS réveilla les sentiments de la famille.

 

Le roman est écrit à la première personne par Klara, fille de Péter et Zsuzsa. Elle raconte par bribes comment elle a apprivoiser la Hongrie d’abord pas les saveurs et les arômes de la cuisine, puis par la langue qu’elle apprend seule, ses parents l’éduquant dans le français seulement. La promenade culinaire sert de prétexte à la découverte du pays, de l’histoire de sa famille et de ses parents.

 

On y découvre par exemple les beignets d’abricots (farsangi fánk), le biscuit roulé (beigli), le chou farci (töltött káposzta), les galuskas, le vin blanc (féher bor).

 

Le livre ne se dévore pas, il ne reste pas en bouche comme un bon vin, il ne se déguste pas ; il s’apprécie comme une pâtisserie de l’enfance que les années passées ont transformée en souvenir merveilleux mais que l’on est déçu de goûter à nouveau.


 Cliquer ici pour consulter les autres livres / auteurs de ce blog.

Repost 0
Published by Tioufout - dans Livres
commenter cet article
8 décembre 2009 2 08 /12 /décembre /2009 08:39

Un écrivain va participer à une rencontre avec ses lecteurs dans un centre culturel d’une ville israélienne. Il n’est pas enthousiaste et attend l’heure prévue dans un café. Son esprit vagabonde et invente les histoires des personnes qu’il croise.

 

Dans la chaleur moite de cette pièce où il doit répondre aux questions des participants, il imagine la vie de quelques uns ;  brusquement, la voix de Rochale Reznik, emporte un extrait de son œuvre vers une poésie qu’il ne pressentait pas. Une aventure sentimentale avec Rochale ne tarde pas à prendre forme dans son esprit.

 

Amos Oz nous offre un magnifique roman (saluons aussi le joli travail de Sylvie Cohen la traductrice) qui s’interroge sur la frontière entre la vie publique et la vie privée, sur la force de l’inspiration et sur l’arbre des possibles.

 

La sensation de vide et d’ennui envahit l’écrivain avant et pendant la rencontre avec ses lecteurs, obligé de répondre avec conviction et passion aux questions déjà mille fois posées. L’échange que chaque lecteur, spectateur ou fan attend comme un moment intense et unique doit souvent peser sur l’artiste comme un fardeau.

 

Cette exploration des possibles me rappelle le roman de Régis Jauffret, Univers, univers, que j’ai chroniqué il y a peu. Autant ce dernier confinait à l’exercice cérébral d’écriture où seul l’auteur s’amusait, autant la lecture de Vie et mort en quatre rimes crée un plaisir immédiat, que la fin interrompt trop tôt.

 

Le roman jubilatoire donne vie à de nombreux de personnages secondaires, savoureux et inventifs, qui prennent, avec naturel, place dans l’histoire principal. Ils la rehaussent comme un mélange d’épices soigneusement choisies et dosées transforme un fade plat en un mets raffiné.

 

Encore un roman peu connu que je vous conseille vivement.


Cliquer ici pour consulter les autres livres / auteurs de ce blog.


 

Repost 0
Published by Tioufout - dans Livres
commenter cet article
7 décembre 2009 1 07 /12 /décembre /2009 08:42

Voici les dix meilleurs livres de l’année 2009. Ce classement ne vise pas uniquement les sorties de l’année mais plus globalement les livres que j’ai lus.

 

La sélection est partiale et subjective. Elle reflète mon état d’esprit du moment et n’est pas classée par ordre de préférence. Certains livres, dévorés il y a peu, seront chroniqués bientôt.

 

1 - CARRERE Emmanuel           D'autres vies que la mienne

2 - TEULE Jean                               Mangez-le si vous voulez

3 - DAMASIO Alain                    La zone du dehors

4 - AUDEGUY Stéphane             Fils unique

5 - JAUFFRET Régis                     Lacrimosa

6 - ROLIN Olivier                         Un chasseur de lions

7 - AUSTER Paul                          The country of last things

8 - NOTHOMB Amélie               Antéchrista

9 - REINHARDT Eric                  Cendrillon

10 - OZ Amos                                Vie et mort en quatre rimes


Bonnes lectures !

Cliquer ici pour consulter les autres livres / auteurs de ce blog.

Repost 0
Published by Tioufout - dans Livres
commenter cet article
4 décembre 2009 5 04 /12 /décembre /2009 10:24
J'ai re-publié les désirs théicoles n° 1 à n° 4. N'hésitez pas à aller y faire un tour!


Voir l'origine des désirs théicoles sur Désirs Théicoles : Poésie et loufoquerie autour d’une tasse de thé
Repost 0
Published by Tioufout - dans Désir Théicole
commenter cet article