Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Langage Stéphanois

Archives

Pages

12 janvier 2011 3 12 /01 /janvier /2011 08:34

Richard-Powers---The-time-of-our-singing---Le-temps-ou-nou.jpgIl ne faut pas, bien sûr, vous habituer aux éloges mais la tiédeur apparaîtrait hors de propos pour critiquer ce livre. Ce sont près de soixante années des Etats-Unis d’Amérique qui sont passés en revue à travers la vie de deux enfants métis (mulâtres) Joseph et Jonah Strom. Jonah, l’aîné, possède une voie exceptionnelle qui devient ténor après la mue. Joseph, brillant pianiste, accompagne son frère sur scène et se risque même, vers le milieu de sa vie, à pousser sa voie de basse.

 

Les parents de ces deux artistes se sont rencontrés lors d’un concert de Maria Robinson, l’une des premières icônes Noire à se produire sur une scène nationale. Alors que le Mall de Washington, D.C, connait une affluence hors norme, une jeune noire, fan de musique classique et un jeune juif allemand, ayant fuit son pays ravagé par le nazisme, tombent amoureux.

 

Dans cette fin des années 30, il faut se souvenir que l’Amérique considère sa population noire comme des sous-citoyens qui n’ont pas les mêmes droits que les Blancs. Le mariage entre une noire chrétienne et un juif blanc constitue le départ d’une course d’obstacles que nous avons peine à imaginer aujourd’hui. Delia et David Strom décident d’élever leurs enfants ni comme des noirs, ni comme des blancs, mais hors races, comme une génération qui ne s’identifie à aucun groupe ethnique. On verra que ce n’est pas si simple.

 

Richard Powers nous entraîne dans le monde de la musique classique, dans les difficultés à assumer une carrière dans cette musique ‘blanche’ alors que la musique noire émerge et conquiert le pays. Nous assistons à la levée de la contestation noire avec les mouvements armés (les Black Panthers par exemple) dont Ruth, la sœur de Jonah et Joseph, sera une activiste.

 

Le long roman foisonne de découvertes, d’explorations, de descriptions splendides des voix et du chant, des émotions, des sentiments, de la difficulté d’être mulâtre dans une société bipolaire. Le texte anglais est magnifique, loin du vocabulaire et de la syntaxe limités d’une aventure d’Harry Potter ; l’inconvénient de cette richesse tient dans les semaines qu’il m’a fallu pour en venir à bout, mais ce sont maintes soirées de plaisir qu’elle m’a procurées.

 

Un roman que je vous conseille, vous l’aurez compris mais je le réaffirme pour ceux qui ne liraient que la conclusion, vivement.

 

Cliquer ici pour consulter les autres livres / auteurs de ce blog.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Tioufout - dans Livres
commenter cet article

commentaires

Géraldine 19/01/2011 22:49


Je note, mais pour moi, ce sera en VF !!! Il me reste un livre en VO dans ma PAL.... depuis 2004 !!!


magsam 16/01/2011 22:51


bISOUS du soir et bon courage pour demain douce soirée*


mentale 16/01/2011 20:28


Mon coucou du jour en te souhaitant un bon début de semaine!

Bise


Eliane 16/01/2011 10:59


Bonjour Tioufout, mon passage tous les jours ou tous les deux jours ?
Soleil ce dimanche, profitons
** Merci


magsam 15/01/2011 21:45


Bisous du soir *