Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Langage Stéphanois

Archives

Pages

19 août 2012 7 19 /08 /août /2012 08:00

Luis-Sepulveda---L-ombre-de-ce-que-nous-avons-ete.jpgUn 15 juillet à Santiago, sous la pluie. Trois hommes, paraissant plus âgés que leur soixantaine, se retrouvent après des années d’éloignement. Lucio Arancibia, Cacho Salinas et Lolo Garmendia attendent dans un vieux garage l’arrivée du Spécialiste.

 

Au même moment, un tourne-disque, imprudemment jeté par une dans le vif d’une scène de ménage, tue un passant qui n’avait d’autre tort que de se promener sans raison dans cette rue où la fatalité lui tombe du ciel.

 

Comme le mort possédait une arme sous son veston, Coco Aravena et sa furieuse compagne Concepción García pensent qu’il appartenait à la police ; ils se construisent en hâte un alibi fondé sur le vol du tourne disque. Coco va ramener l’arme à l’adresse à laquelle se cachent nos trois héros. Malgré la disparition de celui qu’ils attendaient (le mort c’était lui) ils vont mener à bien l’action concrète pour laquelle ils se sont réunis, eux les anciens militants gauchistes.

 

Ce livre n’est pas un polar, ou pas seulement. Il s’agit aussi, avec un humour dont l’auteur est coutumier, d’une mise en cause de la dictature et des militaires qui l’ont soutenue.

 

Cliquer ici pour consulter les autres livres / auteurs de ce blog

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Tioufout - dans Livres
commenter cet article

commentaires