Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Langage Stéphanois

Archives

Pages

19 novembre 2009 4 19 /11 /novembre /2009 08:18

Réalisé par Radu Mihaileanu en 2008 avec Mélanie Laurent, Aleksei Guskov, Dimitry Nazarov.

Télérama n’a pas aimé ce film alors je me suis dit que soit c’était un bon nanar soit il plairait au grand public. Je suis allé vérifier cette hypothèse et me voilà face à une apparente contradiction : J’ai passé un bon moment et je recommande d’aller le voir, mais l’analyse plus fine de chacune de ses composantes ne l’avantage pas.

 

L’histoire est celle d’un chef d’orchestre russe que le régime de Brejnev a humilié et déchu. 30 ans plus tard, il tente de remonter un orchestre pour venir donner un concert à Paris en se faisant passer pour l’orchestre du Bolchoï.  Il exige de jouer avec Anne-Marie Jacquet, une violoniste solo, à laquelle il voue une admiration toute particulière.

 

Les clichés s’amoncellent : la Russie en délabrement et les communistes de l’ancien régime, les gitans voleurs et roublards, la direction du théâtre du Châtelet imbu de son pouvoir et soumis à la pression financière, les Russes ivrognes, les juifs commerçants, le PCF en déliquescence et j’en passe. Le film s’apparente parfois à de la bonne grosse farce et ne s’embarrasse pas de vraisemblance.

 

Pourtant, je suis ressorti de la séance avec une gaîté au cœur,  sans m’être ennuyé pendant les deux heures de projection et en conseillant ce film. Paradoxal ? Certes. Ou peut-être pas : on peut tenter maintes explications des messages sous-jacent et des intentions de l’auteur mais ce film ne veut rien d’autre que nous divertir, pas nous faire réfléchir.  Il résiste à l’analyse car il ne s’y soumet pas.

 

Je crois surtout que ce qui sauve ce film c’est la musique qui l’enveloppe, le baigne et le porte. Schubert rivalise de beauté avec Tchaïkovski et son merveilleux concerto en ré pour violon et orchestre, qui nous embarque et conclut le film en apothéose. La musique mériterait le prix d’interprétation !

Partager cet article

Repost 0
Published by Tioufout - dans Cinema
commenter cet article

commentaires

BMR & MAM 07/12/2009 10:35


Dans son film, Radu Mihaileanu nous dit qu'un orchestre, c'est fait de plein de gens d'origines et d'horizons divers et variés qui réussissent à communier dans la recherche de l'harmonie
musicale.
Et son cinéma est fait du même bois à violon : c'est plein de petits films différents destinés à raccoler des spectateurs d'origines et d'horizons divers et variés qui viennent s'enthousiasmer tous
ensemble et appplaudir l'orchestre.


Géraldine 22/11/2009 21:00


J'ai lu des critiques pas terribles sur ce film, par contre, toutes les personnes qui l'ont vu m'ont dit l'avoir adoré...