Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Langage Stéphanois

Archives

Pages

29 octobre 2012 1 29 /10 /octobre /2012 08:00

Janine-Boissard---Priez-pour-petit-Paul.jpgBlanche semble avoir retrouvé la sérénité après sa séparation avec Marc. A Saint-Rémi, ville tranquille près de Besançon, elle a emménagé avec sa fille Sophie et repris ses activités d’illustratrice d’albums pour la jeunesse. Elle exerce aussi bénévolement à l’hôpital pour permettre aux petits malades de s’exprimer par le dessin. Les liens d’ailleurs se nouent avec Thomas l’anesthésiste et Roland le chirurgien ; la vie semble reprendre son cours.

 

Lorsque Jean-Lou, petit garçon encore à l’hôpital, disparaît puis est retrouvé mort, le corps ensaché, adossé contre un hêtre, sans violence apparente, la ville s’émeut. L’enquête confiée au commissaire Müller piétine ; Julien Manceau, journaliste couvre l’évènement comme toutes les disparitions d’enfants, lui qui vit dans le doute du sort de sa petite sœur disparue il y a bien longtemps. Un Serial Killer oeuvrerai-il ? Quel rapport y a-t-il entre ce meurtre et le site internet Hacuna-Matata fréquenté par Jean-Lou ?

 

L’auteur vous donnera les réponses … si vous ne les devinez pas vous-même après une trentaine de pages, ce qui pour un thriller, constitue une sorte de record. Que retenir de ce livre ? Le style ? Non. La puissance narratrice ? Non plus. La force des personnages ? Pas même. L’originalité du scénario ? En partie grâce à Mister Chance. Le suspens ? Vous plaisantez. Les émotions amoureuses que traversent certains protagonistes ? Bof.

 

On pourrait parfois croire à une enquête style Colombo … mais non, l’auteur hésite semble–t-il entre un suspens classique et la connaissance (malgré elle) ab-initio de l’assassin, et ne réussit ni dans l’un ni dans l’autre.

 

Priez pour petit Paul, qui le mérite bien, puis passez votre chemin.

 

Cliquer ici pour consulter les autres livres / auteurs de ce blog

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Tioufout - dans Livres
commenter cet article

commentaires