Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Langage Stéphanois

Archives

Pages

1 juillet 2010 4 01 /07 /juillet /2010 08:34

jakuta-alikavazovic-le-londres-louxor.jpgContrairement à ce que l’esprit vif mais peu réfléchi pourrait penser, le Londres-Louxor ne roule pas entre ces deux fameuses villes, mais accueille, à Paris, dans le quartier de l’Opéra-Comique, un cinéma. Aujourd’hui désaffecté, le lieu d’inspiration égyptienne avec bas-reliefs, papyrus et colonne, connut un crime non élucidé en 1931. Il devint cinéma porno dans les années 1970 avant de se transformer en un lieu d’accueil des réfugiés yougoslaves pendant la guerre des années 1990.

 

Dans cet univers baroque, l’auteur met en scène Esmé, de nom de plume Esme, une romancière qui n’écrit pas une ligne mais qui prête son nom à un auteur reconnu. Il y a aussi Anton, critique littéraire qui ne lit plus. Celui qui se fait appeler le Vice-Président, qui a un jour séduit la sœur de Esme et qui règne sur ce lieu et sur des affaires plus ou moins louches. Ariana, la sœur de l’héroïne, a disparu, brusquement et devient le fil conductyeur (le fil d’Ariane ?) de ce récit sans jamais y apparaître vraiment. A-t-elle un lien avec les quatre tableaux dérobés à la fondation Bürhle où elle assurait la comptabilité ?

 

Qui est donc ‘le Mime’, pilier du bar, qui englouti, mezcal après mezcal, et qui se dit mexicain ?

 

L’ouvrage dégage une atmosphère lourde comme une eau stagnante, emmitouflée dans les secrets et les non-dits. Il explore par petites touches un exil qui ne devient cependant jamais le cœur du livre. La communication entre ces êtres en rupture de leur passé ou de leur présent, en renoncement parfois, en quête souvent, ne m’a pas laissé une émotion extraordinaire. C’est pour moi un bon livre, mais pas un livre exceptionnel.

 

Ce livre était sélectionné pour le Prix du Livre Inter 2010.

 

Cliquer ici pour consulter les autres livres / auteurs de ce blog.

Partager cet article

Repost 0
Published by Tioufout - dans Livres
commenter cet article

commentaires

Géraldine 05/07/2010 22:51


Le résumé que tu en fais est tout de même bien intriguant. Une romancière qui n'écrit pas, un critique qui ne lit pas... Etrange ! Je note !


mentale 02/07/2010 21:17


mon passage clic du jour!