Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Langage Stéphanois

Archives

Pages

12 août 2010 4 12 /08 /août /2010 08:28

inception.jpgRéalisé par Christopher Nolan en 2010, avec Leonardo DiCaprio, Marion Cotillard, Ellen Page, etc.

 

Dom Cobb est un spécialiste de l’extraction, la récupérer des secrets enfouis au plus profond de l’esprit et de la mémoire d’un individu. Le modus operandi consiste à endormir la cible, puis à se connecter à son esprit comme dans un rêve. Plusieurs personnes peuvent alors partager le même rêve, dont un architecte, celui qui fabrique l’environnement cohérent du rêve. On peut aussi simuler un rêve à l’intérieur d’un rêve et ainsi briser les réticences ou lever les doutes de l’individu.

 

Au cours de la mise en pratique de ses talents dans l’espionnage industriel, Cobb a perdu sa femme, il est interdit de séjour dans son pays d’origine et ne peut revoir ses enfants. Sa seule chance, une ultime mission commanditée par sa précédente victime, Saito : l’implantation (l’inception) d’une idée dans l’esprit d’un individu, sans laisser de traces.

 

Le film prend le spectateur rapidement et ne lâche quasiment plus. Les niveaux de rêves s’imbriquent comme dans un jeu vidéo et le doute s’instille de ce qui est la réalité. D’ailleurs, ce qui nous est présenté comme tel, ne serait-il pas aussi un rêve ? Il y a peu d’explications scientifiques : tant mieux cela évite de chercher les incohérences. Cette mise en abîme constitue le fondement du film. Je n’ai pas boudé mon plaisir, regrettant simplement que les scènes de violences et d’actions soient aussi longues et parfois invraisemblables comme dans le rêve (niveau) blanc ; le principe, simple, ne gagne rien en longueur et le film aurait gagné en force et en percussion ce qu’il aurait perdu en longueur.

 

J’ai entendu des louanges dithyrambiques ; n’exagérons pas : il n’a pas la créativité d’un Matrix mais il est moins abstrus. Il ne possède pas la richesse d’un Mulholand Drive mais ne requière pas les explications de texte pour le comprendre ; il aurait plus un équilibre à la Usual Suspects.  Il s’agit finalement d’un bon film basé sur une idée séduisante, que je vous conseille.

 

Mais qu’a-t-il bien pu passé dans la tête du réalisateur pour utiliser la musique de ‘la vie en rose’ de Piaf pour … vous entendrez bien ? Marion Cotillard, la Môme, Piaf … la ficelle est grosse et sans le moindre intérêt.

Partager cet article

Repost 0
Published by Tioufout - dans Cinema
commenter cet article

commentaires

mentale 13/08/2010 21:43


Avec mon coucou du jour, je te souhaite un excellent weekend!
clicoucou


bricabrocamoi 13/08/2010 15:14


Belle journée ...
Merci de ton passage sur mon blog ..
A bientôt.


entecade 13/08/2010 12:19


Bonne journée ** Phil


mentale 12/08/2010 21:01


Bonsoir, comment vas tu ? je passe te faire un grand coucou du jour!