Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Langage Stéphanois

Archives

Pages

17 décembre 2012 1 17 /12 /décembre /2012 08:20

Eric-Emmanuel-Schmitt---Les-dix-enfants-que-madame-Ming-n-a.jpgLe narrateur effectue un voyage d’affaire en Chine, dans la ville de Yunhai. Il conclut des contrats, notamment avec des fabricants d’objets en plastique. Adepte d’une technique particulière de négociations, il laisse ses interlocuteurs mariner en s’échappant parfois brusquement de la réunion, prétextant un soudain appel de la nature. Il se réfugie dans les toilettes de son hôtel, où officie madame Ming, dame pipi. Ses fréquentes visites ainsi que sa maîtrise de la langue conduisent le narrateur à engager la conversation avec elle. Bientôt ils évoquent leur famille et madame Ming raconte qu’elle a dix enfants ; dans ce pays qui prône l’enfant unique et sanctionne tout écart par des amendes, cette affirmation étonne le narrateur qui la prend pour une affabulatrice. Cependant, il succombe aux récits de la dame pipi et se rend aux toilettes plus pour connaître la vie de ces dix enfants que pour négocier.

 

Les récits de madame Ming réveillent, en écho, les interrogations du narrateur sur sa propre vie, sans contraintes, libre, sans enfants et sur ses envies. Pleine de la sagesse populaire, cette vraie culture chinoise, ce riche héritage, la dame pipi émaille ses paroles de nombreuses citations de Confucius, frappées de bon sens ( "l’homme supérieur ne demande rien qu’à soi même, l’homme trivial et déméritant demande tout aux autres").

 

Eric-Emmanuel Schmitt poursuit son chemin singulier, fait de romans qui emportent le lecteur au-delà du seul récit. Chaque lecture provoque le sentiment que réside, hors des mots, une part d’universalité qu’il appartient à chacun de découvrir et de s’approprier. J’ai eu un jour la bêtise, fondée sur d’absurdes préjugés, de comparer E.E.S. à Guillaume Musso ou Marc Levy ; je m’en repends car la simplicité de l’écriture et la facilité de lecture, ne cache rien de similaire.

Ce tout petit roman (E.E.S. se nothomberiserait-il ?)  aborde plein de petits thèmes, dont celui de la vérité et de sa prétendue valeur: « La vérité m’a toujours fait regretté l’incertitude »

 

Cliquer ici pour consulter les autres livres / auteurs de ce blog

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Tioufout - dans Livres
commenter cet article

commentaires

omni tech support guides 24/11/2014 09:57

I like the content of the novel Schmitt. It is so funny to read it and to know about the various traditions and cultures in China. This novel will take the reader into a different world. I need to find the copy of this novel.

Géraldine 01/01/2013 22:07

Ah oui, comparer EES et Musso ou levy, c'est tout de même une grosse erreur, même si tous les 3 ont leur place dans la biblithèque des lecteurs en fonction de leur recherche.
Pour moi, EES est souvent proche du conte philosophique. J'ai beaucoup ses livres, j'en ai 3 dans ma PAL, donc ses derniers titres attendront !