Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Langage Stéphanois

Archives

Pages

1 juin 2010 2 01 /06 /juin /2010 08:24

eric chevillard choirChoir, île perdue sur la planète, emprisonne ses habitants dans un environnement hostile. Le froid, l’absence de végétation, les marais, les pierres ont rendu chacun incapable d’améliorer sa condition de vie. Il n’est pas possible de tomber plus bas que Choir. On ne peut qui choir et y déchoir.

 

Les habitants attendent le retour d’Ilinuk, héros de l’île, que la geste populaire a transformé en mythe. Ses douze orteils, anomalie miraculeuse, lui permettaient de se mouvoir avec aisance sur les terres marécageuses et se serait enfui avec une fusée.

 

Les personnages de Beckett attendaient Godot, ceux d’Eric Chevillard fondent leur vie sur l’attente du retour d’Ilinuk. Ils se lamentent et rivalisent d’ingéniosité pour appauvrir leur condition, maudire leur environnement, anéantir la moindre parcelle de bonheur.

 

Le livre se réduit à une longue description des avanies et des noirceurs subies par ces habitants, entrecoupée de la geste d’Ilinuk. L’auteur fourmille d’idées glauques, sinistres, sordides, repoussantes. Je ne résiste pas à vous informer que les habitants de Choir recueillent la bile qu’ils vomissent et la stocke dans de grandes citernes dans lesquelles ils font mariner leur viande, ils nettoient les draps des lits d’hôpitaux et plongent leurs bébés !

 

L’imagination ne manque pas à Eric Chavillard. 

 

Ce livre est sélectionné pour le Prix du Livre Inter 2010.

  

Cliquer ici pour consulter les autres livres / auteurs de ce blog.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Tioufout - dans Livres
commenter cet article

commentaires