Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Langage Stéphanois

Archives

Pages

16 janvier 2010 6 16 /01 /janvier /2010 08:17

Ma conscience projetée dans l’infini de l’espace temps s’incarne en volutes claires au dessus de mon corps physique. Des êtres en blouses vertes s’agitent avec des instruments dont l’éclat m’éblouit brièvement. Ils semblent paniqués, nimbés dans une aura bleutée, et je vois leurs lèvres bouger avec rapidité.

 

Je perçois des strates de connaissance et d’éveil jusqu’alors inconnues. Le mystère des origines ne me tourmente plus. Mon corps astral, aspiré hors du carcan charnel, découvre la lumière du monde et la sérénité d’une énergie éternelle et transcendantale dans la perfection d’une création spirituelle. Je ne ressens plus aucune douleur physique; je me déplace dans l’éther avec liberté que me procurent mes 7 sous-plans astraux.

 

Mes chakras complètement ouverts (restés pourtant insensibles aux heures de méditation que j’effectuais avec acharnement) regorgent de puissance et le flux de la Kundalini circule, équilibrant mon corps tout en aiguisant mes sens.

 

Je me vois pour la première fois tel que je n’ai jamais cessé d’être : je suis toujours demeuré un étranger à moi-même. Je ne m’incarnerai pas de nouveau dans mon enveloppe de chair.


Voir l'origine des désirs théicoles sur Désirs Théicoles : Poésie et loufoquerie autour d’une tasse de thé

Partager cet article

Repost 0
Published by Tioufout - dans Désir Théicole
commenter cet article

commentaires