Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Langage Stéphanois

Archives

Pages

5 février 2010 5 05 /02 /février /2010 08:15

Les-deferlantes-claudie-gallay.gifLa côte maritime sauvage près de la Hague.

 

L’héroïne y a élu domicile pour compter les oiseaux et tenter de comprendre les modifications observées dans les migrations. Elle loue un petit appartement dans une maison isolée, proche de la mer, la Griffue. Raphael, un sculpteur, et Morgane, sa jeune sœur, vivent dans la Griffue et se témoignent d’une tendresse parfois exagérée.

 

Il y a aussi Théo,  Lili et la Mère ; il y a la vieille Nan ; personnages minés par un secret qui pèse sur le roman comme le ciel bas pèse sur ces côtes Normandes. Et ce ne sont pas les quelques références à Jacques Prévert, qui aurait fréquenté ces lieux, qui allège le climat. L’histoire progresse avec maîtrise ; le suspens ne s’évanouit jamais mais ne met pas, non plus, le lecteur à l’agonie.

 

Claudie Gallay dépeint avec justesse l’atmosphère lourde et pesante, le vent qui fait claquer les volets et courbe l’herbe de la lande, la pluie s’abattant en rafale sur les vitres du bistrot, les bruits de la mer. On s’imagine, perdu dans des paysages désertiques, luttant contre les éléments, mesurant la taille d’un oiseau, appréciant le vol d’un autre.

 

L’auteur insuffle vie et épaisseur aux protagonistes par petites touches, en pointilliste exigeante. Le tableau prend forme lentement et les certitudes vacillent parfois. Les histoires de l’héroïne (pourquoi s’est-elle exilée à l’extrême bout de la terre) répondent en écho aux histoires du village, selon une partition bien écrite. Le lecteur que je suis s’est senti immergé dans cette histoire.

 

Pourquoi faut-il alors qu’elle se complaise dans une fin niaiseuse ? A-t-elle vu tout le parti qu’elle en pourrait tirer dans un scénario de film ? Cela m’a, en tout cas, laissé une mauvaise finale en tête, comme un bon vin qui se termine par une note amère.

  
Cliquer ici pour consulter les autres livres / auteurs de ce blog.

Partager cet article

Repost 0
Published by Tioufout - dans Livres
commenter cet article

commentaires

Marie 05/02/2010 14:21


J'avoue ne pas avoir accroché avec ce roman...