Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Langage Stéphanois

Archives

Pages

27 septembre 2010 1 27 /09 /septembre /2010 08:26

Amelie-Nothomb---Voyage-d-hiver.JPGGrâce à sa bibliographie souvent originale bien que de qualité littéraire fort variable, je suis attentif aux livres d’Amélie Nothomb. Parfois enchanté, souvent déçu, je lis sa publication souvent avec une bonne année de retard, après que le soufflé de la rentrée est retombé.

 

Voyage d’hiver a certainement du faire les beaux rayonnages de la rentrée 2009 et Amélie a probablement donné maintes interviews. Méritait-elle cette exposition médiatique ? Qu’on en juge.

 

Zoïle (ses parents attendaient une fille qu’ils voulaient prénommer Zoé), veut faire sauter un avion. Pourquoi donc ? Remontons le cours du temps. Le roman débute lorsqu’il se rend chez une romancière qui vient d’emménager pour lui proposer des solutions énergétiques. Deux femmes (Aliénor et Astrolabe) habitent un petit appartement glacial ; une magnifique malgré les couches de vêtements chauds et une attardée mentale. Evidemment, la romancière n’est pas celle que l’on croit ; Zoïle parviendra-t-il à faire céder son amoureuse ? Un bon trip dû à des champignons hallucinogènes aidera-t-il le héros ? Quel est donc ce symbolisme du A qui poursuit Zoïle ?

 

Il y a du bon dans ce roman et c’est ce qui fait la force d’Amélie Nothomb : De jolis noms, un sens prononcé des dialogues, de l’humour, une originalité du thème. Il y a du moins bon : tout le reste.

 

Ce livre est sans aucun doute celui que je préfère le moins (ou que je déteste le plus ?). Pour reprendre une idée d’un blogueur qui la tenait semble-t-il du Nouvel Observateur, je ne saurais trop conseiller à Amélie Nothomb qui affirme posséder un stock de romans, de ne publier que les meilleurs.

 

Cliquer ici pour consulter les autres livres / auteurs de ce blog.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Tioufout - dans Livres
commenter cet article

commentaires

JeeretGab 03/12/2010 09:15


J'ai bien aimé stupeur et tremblements.
Ca se lit par contre assez vite ces livres.
Bonne journée.


tueursnet 28/09/2010 13:41


Ce n’est pas une métaphore, mais un jeu de cache-cache avec la mort. Désolée mais tuer n’est pas jouer quand on ne sait pas qui on tue. Quand on s’en prend au premier venu sous prétexte qu’il n’y a
pas de hasard et que tout est désormais écrit…
http://www.tueursnet.com/index.php?journal=Balle%20de%20nos%20tombes


Géraldine 28/09/2010 09:19


Je te conseille de venir voir sur mon blog... j'ai publié hier une interview exclusive d'Amélie Nothomb... Si si !


Tioufout 27/09/2010 22:07


Cacoune, Mercure et Acide Sulfuriques sont deux très bons romans d'Amélie Nothomb. A commencer par eux si tu le souhaites.


mentale 27/09/2010 20:51


clicoucou du jour!
bise