Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Langage Stéphanois

Archives

Pages

12 octobre 2009 1 12 /10 /octobre /2009 08:18

Alain Damasio est un auteur rare. Il écrit parce qu’il a quelque chose à dire.


La zone du dehors aborde avec force le thème des sociétés ou le contrôle de la population est omniprésent. Cappt enseigne la philosophie sur Cerclon, univers créé sur une lune de Saturne par des humains ayant fui la terre soumise à des guerres sans fin. Circlon, tracée au compas, se base sur une structure fortement hiérarchisée où chacun des 7 millions d’individu est annuellement évaluée sur plusieurs centaines de critères par les ordinateurs et ses pairs. Le rang assigné par le Clastre, ce système d’évaluation, se concrétise par un nom de A (le plus haut classé) à Gzaac (ou quelque chose comme ça pour le dernier). Le nom de chacun change donc en fonction de son rang


Cappt mène une rébellion contre ce système avec Boule de Chat (Bdcht), Kamio, Blusq, Brihx ou Slift. Il conduit une Volte qui doit aboutir à une Volution. Il ne cherche pas à détruire le pouvoir en place pour le remplacer par un nouveau qui finira par imposer ses nouvelles lois, mais à donner à chacun le pouvoir de rêver, de parler, d’être libre.


Il y a du 1984 de George Orwell dans ce livre dont l’action se situe (en clin d’oeil ?) en 2084 ; la surveillance est constante jusqu’à faire croire que le peuple la désire volontairement. Il y a du Truman Show dans la capacité à transformer la vie en un gigantesque jeu de rôle. On y trouve aussi les prémices de la télé réalité qui s’amoncelle sur nos écrans comme un tas d’ordure avec ce système écoeurant qui transforme l’être humain en juge de son semblable et qui érige le classement en finalité.


Mais il y a surtout une critique directe et anticipative de notre société et de son évolution. Nous sommes tracés quasiment partout, par nos moyens de paiement, par nos téléphones portables, par internet. L’humain déserte au profit de la machine avec le profit érigé en valeur suprême (les caisses de supermarché seront bientôt vides, les bornes automatiques remplacent les guichets) tant il faut que la consommation soit sans entraves. La publicité nous cible individuellement et avec précision. Les systèmes de contrôle pullulent, sans faire diminuer l’insécurité mais en la prenant comme prétexte. Ces contrôles vont de pair naturellement avec l’exclusion pour tous ceux qui ne s’y peuvent conformer


Alors il ne reste qu’une solution à ceux que la liberté habite encore ; se rebeller ; se révolter ; résister ; informer ; et toujours garder l’esprit en alerte pour décrypter les décisions que les gouvernements font au nom du peuple mais souvent pas pour lui. 

Cliquer ici pour consulter les autres livres / auteurs de ce blog.


Partager cet article

Repost 0
Published by Tioufout - dans Livres
commenter cet article

commentaires

Tioufout 18/10/2009 21:02


Et un de plus dans la PAL?


Géraldine 17/10/2009 00:18


Même si je ne suis pas fan de la SF, j'avoue que le sujet de ce livre me tente bien.