Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Langage Stéphanois

Archives

Pages

26 août 2009 3 26 /08 /août /2009 08:56

De Maxime Chattam, je connaissais l’auteur de thrillers, ancrés dans la noirceur de l’âme de psychopathes sadiques et malsains (L’âme du mal, In ténébris, Maléfices, Prédateurs, etc.). Je connaissais aussi l’auteur de romans fantastiques avec Le cinquième règne, où l’influence de Stephen King transparaissait sans difficulté. Mais n’est pas Stephen King qui veut et Le cinquième règne l’imite bien pâlement.

J’ai découvert Autre Monde, par hasard, dans les rayons de la médiathèque de mon entreprise, et, les vacances approchant, je l’empruntai.

Maxime Chattam renoue avec le fantastique et j’ai assez vite compris que le rythme du roman ne permettrait pas une conclusion à l’histoire et qu’il s’agissait d’un premier tome ; ce que la dernière page confirmera ; le prochain volume s’appellera Malronce, mais rien ne nous dit qu’il s’agira du dernier ou que l’auteur s’engage ici dans une série fleuve, qu’il pourra faire durer tant que le succès sera au rendez-vous.

De mon humble point de vue, la série devrait s’arrêter assez rapidement car, Maxime Chattam confirme que le fantastique n’est pas son registre de prédilection.

Le thème séduit de prime abord. Une tempête balaie la région de New York (on l’étend aisément à toute la terre) et ne laisse vivant qu’une poignée de survivants : Des enfants et des adolescents sains d’esprits, des adultes violents et cyniques et des nouveaux monstres, les Gloutons. Les espèces végétales et animales sont animées d’une nouvelle vigueur.

Trois adolescents, Matt, Tobias et Ambre, vont lutter contre les adultes, les « Cyniks », à partir d’une île ou un groupe de Pans (ainsi ce nomment désormais les enfants et les ados) a trouvé refuge.

On retrouve mêlés dans ce roman les grandes idées de notre temps et celles qui ont fait le succès d’autres auteurs :

  • - L’écologie : La terre usée par la pollution et les destructions humaines se rebelle et donne une nouvelle chance à la nature et aux nouvelles générations (mais conservent aux anciennes un certain pouvoir de nuisance, sinon il faudrait décrire le Paradis et l’on sait que cela est bien difficile).
  • - Les pouvoirs paranormaux : les Pans développent des pouvoirs qui ressemblent étrangement à ceux des X-Men : maîtrise du vent, de l’eau, du feu et quelques uns plus originaux (il ne fallait pas trop voir la copie) comme une force surhumaine ou la communication avec des volatiles
  • - Le fantastique : une force maléfique, le Raupéroden, qu’évidemment l’auteur ne dévoile pas veut régner sur le monde
  • - Le héros sauveur : Matt, est celui que la force maléfique veut et qui, on l’imagine, lui échappera et sauvera le monde dans les prochains volumes
  • - Les trahisons et les alliances

L’impression du roman, m’a laissé dubitatif : Toutes les pages ont 5 ou 6 lignes blanches en haut. Est-ce une erreur de l’imprimeur ou cela signifie-t-il que rien n’est plus comme avant, que de nouvelles frontières sont apparues, que la nature reprend ses droits (pourtant cette dernière ayant horreur du vide, ce serait incohérent !).


Au final, je ne vous suggère de lire ce livre que si vous êtes fan de fantastique (480 pages pour une si mince histoire, c’est beaucoup trop).

Cliquer ici pour consulter les autres livres / auteurs de ce blog.


Partager cet article

Repost 0
Published by Tioufout - dans Livres
commenter cet article

commentaires

FXC 23/09/2009 22:32


Autre-Monde, c'est la trève de Chattam qui fait une coupure avec le thriller... Ayant beaucoup aimé la trilogie mais n'appréciant que très peu la fantasy je crois que j'attendrai qu'il soit
disponible à la médiathèque pour le découvrir...


Géraldine 30/08/2009 20:20

Je ne connaissais pas ce titre. Pourtant, j'aime beaucoup cet auteur.

Tioufout 28/08/2009 16:27

La Route est un excellent roman que j'ai adoré. Je me souviens d'une phrase en anglais qui m'est restée absconse même après consultation des meilleurs dictionnaire.
De Maxime Chattam, j'ai préféré les arcanes du chaos.

Cacoune 27/08/2009 13:30

Mon mari l'a lu celui-là. Il l'a trouvé "étonnant", (fin de citation).
Pas moi mais j'avais dans l'idée de le lire... Mais du coup, je ne suis plus très sûre ! Bien que ce genre de thème me plaît.
M'enfin quitte à rester dans ce registre, je préfère La route de Cormac Mc Carthy ou pour rester dans le fantastique, Le fléau de King.