Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Langage Stéphanois

Archives

Pages

14 mai 2009 4 14 /05 /mai /2009 08:55

J’ai découvert Jorge Volpi avec « La fin de la folie ». Baroque, ce roman m’avait donné envie de mieux connaître l’œuvre de ce romancier mexicain. Le Mexique, invité du salon du livre de Paris, remit l’écrivain dans ma mémoire et je décidai d’assouvir mon désir de lecture.

« Le jardin dévasté » déconcerte. Construit comme une suite de plus d’une centaine de petits chapitres, il met en scène un narrateur mexicain qui évolue en Europe, au Mexique et aux Etats-Unis d’Amérique et une jeune irakienne, Leila.  Leila, dans un pays en guerre, part à la recherche de ses frères qu’elle pense encore vivants aidé par un djinn, esprit bienfaisant rencontré en chemin.

Ce petit livre, fourmille de pensées sur notre société et sur la société irakienne ; sans en avoir l’air, presque sans y toucher, Jorge Volpi donne à réfléchir à qui le veut bien. Pour celui qui parcourra ces pages sans s’y arrêter, « Le jardin dévasté » restera sans doute un livre agréable et peut être même un peut ennuyeux.

Cliquer ici pour consulter les autres livres / auteurs de ce blog.

Partager cet article

Repost 0
Published by Tioufout - dans Livres
commenter cet article

commentaires