Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Langage Stéphanois

Archives

Pages

15 avril 2009 3 15 /04 /avril /2009 09:05

Comme Asimov, en son temps, énonça les lois de la robotique qui imprégnèrent des générations d’amateurs de science fiction, comme Moise (oui, je ne me refuse aucune référence !) recueillit les 10 commandements, Daniel Pennac fonde, dans Comme un roman, les droits imprescriptibles du lecteur.

A bien y réfléchir, qui ne s’est jamais forcé à finir un livre même au prix d’un certain ennui ? Sont-ils si nombreux ceux qui sautent des pages ? La lecture à haute voix se pratique-t-elle encore en dehors des salles de classes primaires ?
 
1. Le droit de ne pas lire.
2. Le droit de sauter des pages.
3. Le droit de ne pas finir un livre.
4. Le droit de relire.
5. Le droit de lire n'importe quoi.
6. Le droit au bovarysme (maladie textuellement transmissible).
7. Le droit de lire n'importe où.
8. Le droit de grappiller.
9. Le droit de lire à haute voix.
10. Le droit de nous taire.

J’apprécie  surtout beaucoup le droit du lecteur à ne pas lire ; j’aurais pu en faire un désir théicole !

Ces droits imprescriptibles du lecteur de Daniel Pennac deviendront-ils cultes ? Les lecteurs en décideront. Je rajouterais bien quelques uns

11. Le droit de ne pas prêter de livre aux corneurs de pages
12. Le droit de critiquer un livre
13. Le droit de lire dans n’importe quelle position

Partager cet article

Repost 0
Published by Tioufout - dans Actualités
commenter cet article

commentaires