Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Langage Stéphanois

Archives

Pages

10 avril 2009 5 10 /04 /avril /2009 09:18

La célébrité d’Annie Ernaux vient du succès de ce livre Les années, qui a obtenu de nombreux prix dont le prix Mauriac 2008 ou Prix de la langue française 2008.

Annie Ernaux raconte près de 70 années de la vie d’une femme, depuis 1940 à nos jours. L’héroïne pourrait être Annie Ernaux mais elle pourrait aussi n’emprunter que certains souvenirs et traits de caractère de l’auteur.  Ce livre serait donc une sorte d’autobiographie romanesque.

Le style déroute pendant les premières pages: Des phrases courtes, assertives, à l’imparfait, temps qui sera celui de tout le livre. Peu à peu cependant, je me suis habitué à l’écriture et j’ai suivi l’héroïne sur le chemin de sa vie. J’y ai retrouvé parfois mes propres réminiscences d’un passé que j’aurais pu croire davantage enfoui.

A l’occasion d’une marque, d’un slogan publicitaire ou d’un évènement que j’avais oublié, me voici replongé des années en arrière ; Ce sont des dizaines de petites madeleines de Proust qu’Annie Ernaux laisse au fil des pages comme le petit Poucet semait des cailloux ; sauf qu’ici les gâteaux jalonnent la vie de l’héroïne et nous entraînent vers notre propre passé.

Ce livre se lit avec grand plaisir ; pas de suspens, pas de scènes d’actions ; pas de style brillant ; pas de pensées profondes, pas de réflexions fulgurantes mais des sensations, des souvenirs et des émotions.

En cherchant ce livre j’étais tombé sur d’autres écrits d’Annie Ernaux ; j’aurai l’occasion d’en parler mais "Les années" m’a davantage plu que tous les autres.

Partager cet article

Repost 0
Published by Tioufout - dans Livres
commenter cet article

commentaires