Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Langage Stéphanois

Archives

Pages

28 janvier 2009 3 28 /01 /janvier /2009 16:51

Mon longhi, dans cette ruelle de Ceylan, me marque, plus sûrement qu’un fer rouge, comme un homme de la campagne, un paysan sans éducation et, pire encore, sans argent. Ma fortune entière pend aux oreilles de ma femme et entoure son cou. Elle marche fièrement, le front haut, malgré son sari en polyester bon marché qu’elle a jeté par-dessus son épaule droite, ainsi que la coutume l’exige dans notre village. Elle baissera pourtant la tête et s’écartera au passage d’une des hautes castes qui nous méprisent.

 

Des gamines en uniforme bleu marine et socquettes blanches se donnent des coups de coudes en nous croisant et gloussent derrière nous. J’aimerais tant contempler Nallini à sa sortie de l’école ; mais les vêtements coûtent plus que ne me rapporte chaque année ma récolte de cannelle. Chez nous les filles reçoivent l’éducation du foyer : tenir une maison, cuisiner, s’occuper des frères et sœurs, puiser l’eau, laver le linge, acheter le tissu, marchander les légumes. Je ressens une honte profonde à ne pouvoir doter la perle de mon existence de la lecture et de l’écriture, de l’histoire du pays et de sa géographie, de ces mots que j’entends à la radio et ne comprends pas.

 

La sueur colle ma vieille chemise à mon corps émacié. Les écorces de cannelle pèsent sur mes épaules, la corde des sacs cisaille mes mains. Combien Anand, le négociant, me donnera-t-il pour ce lot ? Oserai-je négocier quelques roupies ou subirai-je une nouvelle fois l’abondance de la récolte, le nombre de fournisseurs qui tirent les prix vers le bas et finissent par faire de l’achat de mes écorces une sorte d’acte de bienveillance, voire de charité ?

 

Demain, je quitterai notre cabane à l’aurore ; je ne verrai pas Nallini se lever ; Le soir je manquerai probablement son coucher, mais chaque écorce que je prélèverai sur les canneliers sera pour elle.

  
Voir l'origine des désirs théicoles sur Désirs Théicoles : Poésie et loufoquerie autour d’une tasse de thé

Partager cet article

Repost 0
Published by Tioufout - dans Désir Théicole
commenter cet article

commentaires

zabelle 21/08/2010 16:09


j'aime ton style il est léger et m'a fait voyager le temps d'une lecture...
bon week-end*