Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Langage Stéphanois

Archives

Pages

23 janvier 2009 5 23 /01 /janvier /2009 12:50

Robin Hobb est paraît-il un auteur majeur dans le monde de la Fantasy. Je ne la connaissais pas même de nom, jusqu’à il y a quelques semaines. J’ai décidé de combler cette lacune, en commençant, naturellement par le premier tome de son cycle de l’Assassin Royal : L’apprenti Assassin.

Dans le royaume des Six Duchés, Fitz est un bâtard du Prince Chevalerie. Alors qu’il est un enfant, élevé par sa mère dans la campagne, son existence et son statut sont portés à la connaissance du roi Subtil.

Malgré l’opposition du Prince Royal, frère de Chevalerie, Fitz reçoit l’éducation due à son rang mais devient aussi le détenteur d’autres pouvoir dont la mise au service du roi laisse présager tourments et manipulations. Burrich, le maître des chevaux et Umbre, personnage savoureux, contribuent à former le corps et l’esprit du jeune Fitz.

Robin Hobb parvient à construire un univers parfaitement cohérent, dans lequel il est aisé de se plonger : sans pouvoir le localiser dans l’espace et donc conduire l’esprit à l’associer à des lieux connus, on peut toutefois l’imaginer dans la période moyenâgeuse, avec sa féodalité, ses attaques de barbares (ici, les pirates rouges) et ses enjeux de pouvoir. L’imagination travaille sans entraves et propose un environnement plutôt axé sur la psychologie des personnages que sur la magie et l’incroyable.

Grâce à une dose minime de fantastique, l’Apprenti Assassin instille un suspens constant, une atmosphère prégnante. On n’en est pas encore à la somptuosité et à la complexité du Seigneur des Anneaux mais ce livre porte de belles promesses.

Je n’ai désormais qu’une hâte, poursuivre la découverte du monde de l’assassin royal et m’attaquer au deuxième tome, mais en anglais cette fois, dès que ma pile de livres à lire (PAL ai-je appris récemment que cela se disait dans le monde du blog) aura baissé.

Partager cet article

Repost 0
Published by Tioufout - dans Livres
commenter cet article

commentaires

Luna 02/03/2011 15:01


J'ai découvert Robin Hobb il y a une petite dizaine d'année (déjà ?) et depuis je ne la quitte plus ! J'aime son indépendance d'écriture un peu comme George Sand, son imagination débordante et ses
jolis mots...
Je viens d'ailleurs de publier mon avis sur "L'apprenti Assassin"...

Joli article, je reviendrais ;)
Bonne continuation !!


maguy 24/01/2009 16:52

cela donne envie de se plonger dans ce livre