Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Langage Stéphanois

Archives

Pages

5 décembre 2008 5 05 /12 /décembre /2008 22:40

Oui, c’est vrai, je suis un admirateur d’Amélie Nothomb; Pas inconditionnel, non, loin de là, mais je guette ses livres ! Une imagination foisonnante, un talent de conteur et une facilité dans l’écriture, les romans d’Amélie Nothomb paraissent aussi simples à écrire qu’ils se lisent avec facilité.

Pourtant parfois la facilité confine à la négligence et je me dis que l’auteur n’a pas dû passer des nuits blanches à guetter l’inspiration ou à chercher le mot exact qui rendra le mieux compte d’un sentiment ou d’une couleur.

Attentat, pourtant, se base sur une idée pleine de promesses : Epiphane Otos, un homme qui va sur sa trentaine, se décrit comme l’être le plus hideux du monde. Un hasard de l’existence le pousse à postuler pour un rôle de laid dans un film ; Il n’a pas le rôle mais tombe secrètement amoureux de l’héroïne et décide de créer le métier de repoussoir universel.

Beauté intérieure face à beauté extérieure, importance du Laid pour mettre en valeur relative le Beau ; qu’est ce que la beauté, existe-t-elle en dehors de l’homme ? Quelques questions que se posèrent déjà, il y a des siècles, des philosophes comme Spinoza et qu’Attentat ne renouvelle guère.

Ce livre m’a laissé sur ma faim ; pas désagréable à lire, non, mais au-delà de l’idée originale, un manque de profondeur. Une facilité bien dommageable quand on a autant de talent qu’Amélie Nothomb.

Voir aussi
Les Combustibles - Amélie Nothomb
Le fait du prince - Amélie Nothomb
Acide sulfurique – Amélie Nothomb

Partager cet article

Repost 0
Published by tioufout - dans Livres
commenter cet article

commentaires

mag 22/02/2009 18:28

d'autres titres m'ont davantage plu
malgre tout agreable à lire

Géraldine 30/12/2008 19:32

J'ai lu Attentat il y a une dizain d'année et l'ai relu il y a quelques semaines. J'aurais du rester sur l'impression de ma première lecture !

Géraldine 12/12/2008 01:03

j'ai relu ce livre il y a quelque semaine. je préférais mon premier souvenir à ce dernier. effectivement, malgré une lecture délectable, il manque un petit quelque chose...